Mon entreprise et le risque chimique

prévenir le risque chimique en entreprise : illustration de matériel de chimie

Mon entreprise est-elle concernée par le(s) risque(s) chimique(s)?

Dans nombre d’activités professionnelles ou domestiques, des produits chimiques sont manipulés. Par exemple, avec la pandémie, nous employons tous des solutions ou gels hydroalcooliques ! ces solutions sont potentiellement inflammables…

Dégraissants, solvants, peintures, nettoyants sont quotidiennement employés en entreprise.

Dans la vôtre aussi ?


Le nettoyage ou l’assainissement nécessitent également l’utilisation de détergents, désinfectants, ou des solvants, dont la composition est variable, et qui peuvent exposer les personnes qui les manipulent à des risques. Les produits chimiques sont notamment employés en traitement de surface, usinage, collage etc.
Certains composants peuvent être des agents chimiques dits dangereux. En fonction du mode opératoire, des quantités employées et de leur concentration, les risques peuvent être plus ou moins importants.

Évaluation des risques chimiques

Les risques chimiques doivent être évalués en entreprise au même titre que les autres risques.

Pourquoi parle-ton de risques chimiques ?

Une substance chimique peut engendrer différents risques :

  • Les effets sur la santé (effets sur le système nerveux, le cœur, l’appareil respiratoire, la peau, les organes internes..)
  • Les risques d’incendie ou d’explosion liés aux substances inflammables, explosives.
  • Les risques de réactions chimiques dangereuses.

Certains risques sont à effet immédiat comme le risque de brûlure, d’intoxication, d’incendie, d’explosion, ou des risques environnementaux…

Et d’autres sont des risques à effet différé : la survenue d’un cancer, d’une insuffisance ou d’une allergie.

Comment évaluer les risques chimiques ?

Evaluer les risques chimiques nécessite de faire un inventaire des produits employés et étiquetés.

Si vous stockez ou employez par exemple 5 à 20L de substance à la fois, vous êtes déjà soumis à l’évaluation des risques liés à ces substances.

Puis il convient de consulter les fabricants qui doivent fournir la composition des substances employées, et les fiches de données de sécurité. Il faut également tenir compte du poste de travail et la manière dont on emploie le produit, la forme de l’agent chimique (poudre, liquide, gaz..), des quantités employées, de la ventilation etc…

Cela permet de hiérarchiser les risques potentiels liés à ces produits, de prioriser les actions à réaliser.

Il est possible de supprimer le risque en remplaçant un produit dangereux par un autre qui ne l’est pas, si cela est possible. Ou encore, parmi les actions, une méthode d’utilisation en sécurité peut être mise en place.

Certains produits peuvent contenir des agents chimiques dangereux, voire Cancérogènes, Mutagènes ou Reprotoxiques (on parle de CMR). Tout le monde en connaît un : l’amiante.

Stocker les produits chimiques, mais pas n’importe comment

Le fait de stocker des produits chimiques peut également exposer à des risques. Il est important de SÉPARER par exemple les comburants des combustibles, ou les bases et les acides.

La ventilation de l’espace de stockage doit être suffisante pour ne pas exposer le personnel qui y a accès, et permettre aussi le dégagement des vapeurs de substances potentiellement inflammables par exemple.
Par ailleurs, les liquides peuvent être déversés inopinément, c’est pourquoi les placer sur une rétention est un moyen de prévention fortement recommandé.


Vous pouvez être concernés par ces mesures, même si vous n’êtes pas ICPE (Installation Classée pour la Protection de l’Environnement) !


Enfin, certaines substances sont soumises à une Valeur Limite d’Exposition Professionnelle, par exemple les CMR. Si vous employez ces substances, il vous est imposé d’effectuer annuellement des mesures d’exposition professionnelle.


L’évaluation de l’exposition professionnelle aux substances chimiques permet :
• d’objectiver des expositions suite à l’évaluation des risques,
• de déterminer si le niveau des expositions respecte ou non les limites fixées par la réglementation, par comparaison à des valeurs limites d’expositions professionnelles (VLEP),
• de mettre en place des moyens de prévention adaptés,
• de mesurer l’efficacité des moyens de prévention mis en place,
• d’évaluer la capacité d’un procédé à émettre des polluants par des mesures d’ambiance.
De plus, les VLEP sont régulièrement mises à jour, c’est pourquoi un professionnel de la prévention, connaissant les risques chimiques, peut vous venir en aide.


Vous souhaitez faire le bilan des risques chimiques dans votre entreprise?


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :